Canada en famille – Saint Felicien / Pointe Taillon #5

Canada en famille – Saint Felicien / Pointe Taillon

7h00 : Extraordinaire, quelle grasse matinée !!! Comme à mon habitude le service en salle est fait prestement, la clientèle du matin n’attend pas : café,  thé, chocolat chaud, œuf bacon !  Nous sommes calés pour la matinée, le camping-car est purgé et plein d’eau douce, les batteries sont toutes rechargées à 100%, il ne faut pas oublier de toujours faire les niveaux avant de partir, on ne sait jamais quel sera notre point de chute ! C’est l’intérêt du camping-car, tu n’as pas peur de tomber n’importe où puisque tu as l’essentiel sur quatre roues.

9h00 : On quitte l’emplacement direction le zoo de Saint Félicien. A première vue encore une fois, il n’y a pas foule ! Étrange ce pays quand même, les camping sont blindés mais les lieux touristiques sont toujours pratiquement vides, hypothèse : le canadien part beaucoup en vacances dans les campings et il y a peu de touristes étrangers au Canada pour remplir les lieux culturels. A vérifier plus tard.

Canada en famille - Saint Felicien / Pointe Taillon #5

Le Zoo Sauvage de Saint Félicien est très séduisant pour deux raisons :

Premièrement, le petit tour de Train dans la réserve avec un guide à l’accent chantant, encore plus que celui de Val-Jalbert, chaque fin de phrase est ponctuée par un son de bouche bien ouvert et un point d’exclamation : ces animaux hiberne tout l’hiveeeeerrrrrrrr !!!! T’as forcément envie de sourire quand tu les entends. Par contre il ne faut pas tomber sur un gars du terroir qui ne fait aucun effort pour ouvrir la bouche, exemple avec ma rencontre impromptu dans la hutte des castors :

« t’as bluioouinblalalb blublui bloui moua, ah calice ! Qu’est ce qu’est bla blou blob la blu ! »
«…Heu…pardon ?  Vous m’avez parlé ? Oui bah je dirai que vous avez raison mais avec un accord de principe, sous réserve que ce que vous dites est vrai !»

Et juste à côté de moi une Agnès morte de rire qui fait semblant de s’intéresser à autre chose, rooooo la traitre qui me laisse galérer ! Ça m’apprendra à être celui qui parle tout le temps avec les étrangers.

Canada en famille - Saint Felicien / Pointe Taillon #5

Deuxième raison pour que ce lieu soit si charmant, car vous vous doutez bien qu’il ne s’agissait pas de l’accent de ce caribou en short que je trouve si envoutant, non il s’agit de l’accueil des québécois, oui j’écris québécois car nous sommes dans la région du Québec, car c’est aussi une région. Nous sommes plus précisément dans la partie nord de la région du Québec. Donc je le disais plus haut, leur accueil a la particularité de te mettre à l’aise et t’inviter à t’intéresser à ce qui se passe autour de toi. Pour preuve, les caissiers ont toujours un mot gentil : « Comment allez vous ? Vous êtes content de votre journée ? » Bon toi en Parisien de base tu as envie de lui répondre «  bah oui pov’ pomme, mais de toute façon si je te réponds que non qu’est ce tu pourras y changer ? Tu vas pouvoir l’améliorer le sort de ma petite vie, de la planète de tous ces gens qui meurt de faim ? » mais bizarrement au Canada ton sens de la tragédie parisienne n’a plus court, ici tout coule comme une rivière et tu te laisses emporter et bercer par ce flot de gentillesse, je dirai même que tu t’en nourris, pour être à ton tour être plus zen ! Et que dire du naturaliste qui attend sur l’observatoire des castors, pour te présenter poliment une peau de loutre en te donnant pleins d’explications intéressantes à ce sujet. Bienvenue dans un monde bien loin de la France, où le verbe « parler » ne rime pas avec injurier ou moquer, où le chant des oiseaux devient une ritournelle facétieuse qui t’envoute les sens en …. Popopo ! Calmes toi  Jo, tu commences à devenir Charlebois, à ce rythme là je vais bientôt finir le cul assis dans l’eau à écrire des refrains sur une certaine Hélène les yeux dans l’eau.

Canada en famille - Saint Felicien / Pointe Taillon #5

Bref, c’est très appréciable de visiter un pays quand tu sais que ton hôte à autant de plaisirs que toi à t’accueillir. Par contre pour la langue, faut vraiment avoir la chance de tomber sur une personne qui fait l’effort d’articuler sinon t’es cuit. Un agréable moment dans un cadre presque naturel, on en oublierait presque que c’est un zoo, et puis ça évite de revenir bredouille sans avoir vu un seul castor alors que t’étais installé en planque dans la forêt pendant six heures, que tu as tellement attendu que tu t’es fait bouffé par les moustiques et choper la tourista à boire l’eau croupie de la rivière mais que tu voulais vraiment dire à tes potes : « j’ai vu un castor dans son environnement naturel ! », eh pov pomme, quand tu vas en France, passes-tu ton temps à patienter devant une ferme à l’aube pour voir notre emblème nationale gueuler les pattes dans le fumier ? Bah non, tu fais comme tout le monde, tu vas au zoo de Vincennes, tu sors ton fric et tu te réjouis devant des animaux qui ne sont mêmes pas homologués NF, alors ne nous embêtes pas avec notre castor pasteurisé !

Petite devinette d’Emy : « qu’est ce qui est petit, plein de couleurs et qui vit dans la mer ? »
Réponse « un hippoquicampe ! non, un hippopicampe ! non, un hippoquipampe !»
«bon laisse tomber Emy, va pas te faire de mal ! »

14h : Départ du zoo pour notre prochaine destination, la réserve naturelle de la pointe de Taillon, où l’on devrait pouvoir s’installer à l’arrache sur un coin de terre. En cours de route, petit arrêt pour quelques courses, sans oublier le pack de 12 de Corona avec son chapeau de cowboy qui va bien avec. Arrivée 16h30 devant l’entrée de la réserve et quelle surprise : « ah non désolé les emplacements sont réservés aux tentes pas au camping car ! » Damned !

Mais comme je vous l’écrivais plus haut, no soucy ! Avec notre camping car Direction le patelin d’après : Belley,  qui juxtapose la commune de la Pointe Taillon. Grand camping avec accès directe en bord de plage sur sable fin, hum je sens qu’on va profiter des grains entre les doigts de pieds, surtout pour la petite qui a jusqu’à maintenant assuré : visites, trajets, courses… Elle a mérité de s’éclater ! Note pour plus tard : vérifier la provenance de la couleur marron du lac Saint Jean, c’est étrange ? Ça fait pas rêver mais le cadre est très beau avec  ces forêts de pins qui bordent le lac.

Canada en famille - Saint Felicien / Pointe Taillon #5

Malheureusement en fin de journée un orage vient troubler notre feu de camp prévu ! Ce n’est pas encore ce soir que l’on deviendra des experts en la matière. Pour la peine j’inaugure la douche du camping-car ! Mise à part le fait qu’il faut sécher la cuvette des toilettes après notre passage, l’eau est bonne et le flux suffisant pour se laver.

Après une soirée jeux au cours de laquelle Emy apprends qu’il faudra savoir conjuguer le verbe : perdre face à maman et gagner face contre papa, nous terminons sur une séance Game of Thrones.

Comments

comments

no comments
Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *